Noël est le temps de l'enfance, celui des croyances en la magie (de noël), des sapins qui poussent dans les maisons comme des champignons, des cadeaux qu'un inconnu en habit rouge et en grosse barbe blanche nous offre (si on a été des petits enfants sages nous disent les adultes mais nous on sait que c'est pas vrai il est pas comme ça le père noël, il donne à tout le monde) : c'est peut-être l'époque de l'année la plus hors du temps, celle où d'un côté tout se précipite - les courses, la liste des invités, les petits plats qui ne rentrent pas toujours dans les grands, les journées qui diminuent, tout se ressert... et en même temps où on sort du quotidien pour entrer dans une atmosphère qui est comme un p'tit bout d'éternité, tout se dilate... on balance entre la surtension, au bord de l'explosion intérieure, et le sentiment de communier avec son entourage (famille enfin réunie parce que toute l'année surbooquée mais aussi engueulades des fins de repas, plats jetés à la figure, augmentation exponentielle des arrivées aux urgences, grands moments de solitude parce que parce que... ben on est tout seul devant sa bûchette...), noël n'est vraiment pas une période comme les autres...

Parce que tout ça - mais surtout parce que le noël de mon enfance ce n'était pas vraiment les gâteaux mais plutôt ses petits voisins phonétiques, les cadeaux - j'ai choisi pour ma participation à l'édition 8 du jeu de Marie-Laure "à vos casseroles" (sous le thème "Noël et épices") : la surprise au chocolat...

surprise_au_chocolat

ce gâteau serait une trouvaille de Lady Shaftesbury qui l'aurait nommé ainsi en raison de la bonne surprise qui nous attend à l'intérieur de la montagne en chocolat...

en tout cas c'est un jeu d'enfants ou presque (mon petit marmiton de trois ans a mis plus d'une fois la main à la pâte et pas seulement pour goûter, même si l'idée était là...)

je l'ai un peu modifiée pour l'occasion, la crème au milieu est à la cannelle et non plus nature...

    ingrédients

  • 225 g de sucre

  • 6 oeufs

  • une vanille fendue en deux

  • 50 g de farine

  • 60 g de maïzena

  • 20 g de chocolat noir (4 morceaux)

  • 30 cl de crème liquide

  • 35 g de beurre

  • 150 g de sucre glace

  • eau (5 à 6 c à s)

  • copeaux de chocolat

Mode opératoire

  1. préchauffer le four à 180°

  2. blanchir les jaunes d'oeufs avec le sucre et les grains de vanille

  3. ajouter la farine et la maïzena

  4. monter les blancs en neige ferme et les incorporer

  5. enfourner environ 1/2 h (on fera le test du couteau qui doit ressortir sec)

  6. lorsque le gâteau est froid, le démouler et le couper en deux horizontalement : on obtient alors deux galettes plates

  7. monter la crème liquide en chantilly avec 1 c à c de cannelle

  8. ôter un peu de la mie au milieu du gâteau et y mettre la crème à la place

  9. refermer la surprise... et l'emballer dans un glaçage au chocolat (pour le glaçage : faire fondre le beurre, le chocolat noir, le sucre glace et l'eau)

  10. réserver au réfrigérateur puis saupoudrer de copeaux de chocolat avant de servir